Ambérieu-en-BugeyAssociation citoyenne et politique loi 1901
  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Actualite
  • 07/10/2017 - Réunion publique sur les Courbes de l'Albarine

07/10/2017 – Réunion publique sur les Courbes de l’Albarine

Le mardi 26 septembre, des membres de Vivons notre Ville étaient présents à la réunion publique organisée sur le dossier des Courbes de l’Albarine (quartier gare) et de la politique de la ville.

Co-animée par la municipalité et le cabinet d’urbanisme Interland, nous avons écouté avec attention la présentation et surtout les échanges avec les habitants présents.

Nous estimons, depuis le début, que ce projet ambitieux, de renouvellement urbain du quartier gare, est une opportunité unique pour ce secteur. Il est temps d’agir concrêtement pour faire revivre ce quartier de manière harmonieuse, réfléchie, et d’en faire à nouveau un pôle majeur de notre ville. Effectivement, le train ne doit pas être râté. Les enjeux sont trop importants.

Cependant, Vivons notre Ville reste très vigilant sur l’avancée du projet. Notre équipe échange régulièrement avec les parties prenantes et surtout les habitants.

Les présentations de la réunion du 26 septembre ne nous ont rien appris de plus que ce que nous savions. L’échange avec les habitants, par contre, permet de mettre en avant les inquiétudes des habitants et donc les points d’attention :

  • Vigilance sur la conservation et le développement d’espaces verts dans le quartier. L’étude montre la prise en compte d’espaces verts. Espérons que la réalité sur le terrain sera la même, et que la politique menée dans d’autres quartiers de la ville (Tiret par exemple) avec la suppression d’espace vert ne sera pas mis en oeuvre…
  • Vigilance sur la densification urbaine et l’équilibre à trouver. + vigilance sur le foncier à mobiliser et les expropriations possible puisque nous avons appris lors de la réunion que des courriers avaient été envoyés cet été.
  • Vigilance sur les solutions de stationnements proposées avec l’arrivée du parking payant pour lequel nous avons indiqué notre positionnement contre, la nécessité de mettre en place des actions multiples, surtout si le nombre de places est diminué (1300 places actuellement dans le quartier, 500 à 600 projetées en parking payant dans le futur)
  • Vigilance sur la nécessaire intégration de tous les acteurs, y compris le milieu associatif, dans les phases d’étude puis opérationnelles.
  • Vigilance sur la nécessaire prise en compte de l’utilité du conseil citoyen, relais des habitants, avec ses observations et points d’attention.

Vivons notre Ville continue à suivre avec attention le projet et à écouter les habitants. Et surtout, nous souhaitons que les parties prenantes n’oublient pas pourquoi ce projet a vu le jour Ce quartier, classé prioritaire par l’Etat en politique de la ville, l’est car de nombreux habitants sont en situation très défavorisée.  Ne l’oublions pas, car c’est de notre responsabilité aussi d’entendre ces habitants et de tâcher de leur proposer un cadre de vie meilleur dans les années à venir.

N’hésitez pas à nous contacter si besoin.

La Voix de l’Ain du 29 septembre 2017
Partagez cet article