Ambérieu-en-BugeyAssociation citoyenne et politique loi 1901
  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Actualite
  • 14/09/2018 - Déclaration politique de Catherine Pidoux

14/09/2018 – Déclaration politique de Catherine Pidoux

Lors du conseil municipal de ce vendredi 14 septembre 2018, Catherine Pidoux, maire adjointe à la jeunesse et aux sports de la ville d’Ambérieu de 2008 à 2014, conseillère municipale Vivons notre Ville depuis 2014, a annoncé dans une déclaration publique en fin de conseil, qu’elle laissait sa place de conseillère municipale, au plus jeune membre de Vivons notre Ville.

Retrouvez ici sa déclaration complète : 

Monsieur le Maire,

J’ai un courrier personnel à vous remettre en main propre. Je me permets de le lire publiquement.

Forte de mon expérience d’élue depuis 10 ans en tant qu’adjointe en charge de la jeunesse et des sports, puis en tant que conseillère municipale, je désire laisser ma place à un jeune de ma liste « Vivons notre ville ».

Cette décision, mûrie depuis longtemps, s’inscrit dans mon parcours professionnel et politique d’accompagnement des jeunes dans leur engagement citoyen. C’est donc avec fierté que je donne sa chance à un de mes colistiers, déjà aguerri à la vie politique et associative, de siéger au conseil municipal.

Rémi Christin deviendra par là même, le plus jeune des conseillers municipaux ambarrois.

Si certains peuvent se demander pourquoi maintenant, la réponse est simple :

Rémi a fait des études longues, en France mais aussi à l’international, puis a démarré sa vie active au Conseil départemental de la Vendée (grâce à lui, l’équipe Vivons notre Ville est connectée et la visio-conférence n’a plus de secret pour nous (grâce aux nouvelles technologies, il n’a jamais loupé de réunions). Depuis un an il s’est stabilisé professionnellement dans la région lyonnaise et est donc présent physiquement à Ambérieu.

Je tiens à préciser, pour faire taire de potentielles futures rumeurs que,

  • je ne suis pas malade et plutôt en pleine forme,
  • je ne quitte pas mon poste d’enseignante au CFA d’Ambérieu,
  • je ne déménage pas et ne quitte pas ma maison même si je suis frappée comme malheureusement beaucoup d’Ambarrois par l’attirance des promoteurs par l’appât du gain et le bétonnage de notre ville et oui, rue Alexandre Bérard (quartier de tiret), en limite de ma maison et de mon jardin, je vais subir la construction de 33 logements sur 14 mètres de haut et 33 fenêtres en vis-à-vis !!

 Je tiens encore à préciser que je ne renonce à rien ! Je ne renonce en aucun cas à mon engagement politique.

Je reste au sein de notre association Vivons notre Ville, toujours en tant que Vice-présidente. Rémi étant depuis le départ président. Je serai donc toujours très active dans la préparation des conseils municipaux. En fait, le changement pour moi est une question de place dans cette salle ! De là à là, il faut juste que je n’oublie pas de me taire !!

Merci Monsieur le Maire de prendre acte de ma décision.

Catherine PIDOUX

Partagez cet article