logo
Vivons Notre Ville | Ambérieu-en-Bugey Elections municipales - 15 et 22 mars 2020
  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Actualite
  • Programmme VS Programme - Quand le Maire sortant veut concerter alors qu'il n'a jamais impliqué les habitants dans ses décisions!

Programmme VS Programme – Quand le Maire sortant veut concerter alors qu’il n’a jamais impliqué les habitants dans ses décisions!

Tout au long du mandat 2014-2020, à la tête de l’opposition, l’équipe de Vivons notre Ville a dénoncé le manque de concertation et d’informations de la part de la majorité sur les dossiers : une méthode inconcevable aujourd’hui où les décisions sont prises entre très peu d’élus, sans concertation et au coup par coup! 

Aujourd’hui, le Maire sortant semble avoir retrouvé pourquoi nous étions élus : pour les habitants! Alors il nous indique dans son programme vouloir « associer davantage les habitants aux projets majeurs de la ville » or les habitants n’ont jamais été consultés au cours de ce mandat :

Le programme du Maire sortant indique aussi vouloir : « favoriser le dialogue avec les élus« . Comment peut-il indiquer cela alors que : 

  • Les comités de quartier mis en place lors de la précédente mandature ont été supprimés à son arrivée en 2014. Cela avait été annoncé lors de sa campagne politique en 2014, il l’a fait! Echanger avec les habitants de chaque quartier, ce n’est pas seulement 1 fois tous les 6 ans en campagne politique!
  • Les habitants nous font part de l’absence de réponses aux questions posées sur leur quotidien. Vivons notre Ville reçoit depuis plusieurs semaines des dizaines et dizaines de courriers d’habitants qui nous envoient les copies de courriers envoyés en mairie il y a 1-2-3-4 ans et qui n’ont jamais eu de réponses!
  • On nous fait part aussi de mails entre la majorité et des habitants avec des propos rabaissants envers eux!
  • La spécialité de la majorité en place est d’informer quand tout est signé, ce qui n’est en aucun cas de la concertation! Nous l’avons encore déploré fortement lors des derniers conseils municipaux.
  • Les grands projets n’ont jamais été présentés publiquement : coeur de ville, rénovation de l’avenue De Lattre Tassigny, politique de la ville, rénovation école Jean Jaurès… Un projet c’est concerter, échanger, ajuster, informer, décider!
  • La transmission d’informations détaillée entre élus n’est pas présente. Nous avons du voter en conseil municipal le 28 février 2020 les travaux de rénovation énergétique de l’Ecole Jean Jaurès pour un engagement financier sur 8 ans de près de 5 millions d’€ : nous n’avons eu aucune présentation réelle du projet, nous n’avons aucun dossier technique de présentation en annexe, aucun plan d’architecte… : Intervention Vivons notre Ville – Travaux Ecole Jean Jaurès [PDF]

Comment annoncer une envie de concerter alors que rien n’a été fait dans ce sens pendant 6 ans à tous les niveaux que ce soit avec des élus de la ville, les habitants, les commerçants, les usagers du TER, les jeunes etc. Comment annoncer changer de méthode pour un second mandat alors qu’elle n’est pas maîtrisée sur le premier ? Ne serait-ce pas de l’enfumage ? 

Nous pensons que la gouvernance de courte vue n’est pas en mesure de répondre aux enjeux du long terme. C’est un mode de gestion efficace en situation de crise sur un mandat mais pas pour construire l’avenir. Face à des défis de plus en plus complexes, nous pensons que la résilience passe par l’intelligence collective. Nous nous appuyons donc sur des outils de concertation citoyenne pour la mettre en œuvre. Les moyens modernes de concertation permettent d’avoir une vraie horizontalité en amont de la prise de décision, il faut les utiliser. Pour autant, nous conserverons l’exigence de responsabilité qui incombe à un exécutif municipal : celle de savoir trancher et arbitrer.

Vivons notre Ville mettra en place une véritable politique de considération des habitants : 

Des décisions fortes dès le début de mandat :

  • Créer une délégation de maire-adjoint « Vie des quartiers et démocratie participative ».
  • Remettre en place des assemblées de quartiers avec des citoyens référents par quartier pour l’été 2020.
  • Programmer des réunions par quartier entre citoyens et municipalité dès l’automne 2020.
  • Dénommer l’Hôtel de Ville comme « Maison du citoyen ».

Une gouvernance participative avec les habitants :

  • Instaurer une part de budget participatif dans le budget 2021: appel à projet, présentation publique des projets, votes des habitants.
  • Instaurer un dispositif d’implication des habitants : assemblées de quartiers, réunions de quartiers, réunions de rue, ateliers de travail thématiques pour co-construire ensemble, diagnostics en marchant, 1 élu référent par quartier…
  • Créer une instance citoyenne consultative réunissant des habitants et des acteurs de la ville.
  • Se donner la possibilité de consulter la population de la ville ou des quartiers via des consultations ou votes citoyens sur un projet déterminé.
  • Présenter les grands projets en réunion publique dès les premières esquisses.

Une identité locale incarnée :

  • Travailler sur le sentiment d’appartenance : un projet de ville pour les habitants.
  • Agir pour qu’Ambérieu soit une ville inspirante et inspirée.
  • Faire rayonner la ville autour de l’autobiographie, du Château des Allymes et du Musée du Cheminot : ancrage de l’histoire de la ville.
  • Valoriser les talents et les initiatives qui font notre ville.
  • Créer le parcours « Ambérieu citoyens » pour tous les élèves qui habitent à Ambérieu : un dispositif pédagogique de citoyenneté.
  • Lancer le dispositif « Ambérieu bénévole » : une plateforme numérique pour donner du temps pour la collectivité.

Une communication assumée :

  • Définir une stratégie de communication efficace de la ville.
  • Proposer un véritable magazine municipal qui rendra compte des actions menées et de l’actualité de la ville avec parution semestrielle.
  • Renforcer la présence numérique de la ville d’Ambérieu : site internet ajusté et lancement sur les réseaux sociaux.
  • Retransmettre le conseil municipal sur les réseaux numériques de la ville

Une gestion audacieuse :

  • S’engager dans une gestion rigoureuse mais ambitieuse.
  • S’engager à communiquer des orientations budgétaires détaillées et projectives.
  • S’engager à présenter un budget expliqué et transparent.
  • S’engager dans une charte de bonne conduite des élus.
  • S’engager dans une maîtrise des impôts fonciers.

Un travail des élus placé sous la « gestion de projets » :

  • Des élus de terrain et de proximité qui seront au contact des habitants.
  • Un rôle pédagogique de la part des élus.
  • Rédiger des feuilles de routes par maire-adjoint.
  • Suivre et accompagner chaque élu de l’exécutif dans sa fonction et ses missions.
  • Formation à la gestion de projet pour les élus qui en auront besoin.
  • Formation à la gestion des données.
  • Organiser un séminaire bi-annuel de la majorité pour établir et suivre les grandes orientations : un fin août et un fin janvier.
Partagez cet article
Partager sur Twitter Partager sur Facebook