logo
Vivons Notre Ville | Ambérieu-en-Bugey Elections municipales - 15 et 22 mars 2020
  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • LE PROJET

LE PROJET

VIVONS NOTRE VILLE : OBJECTIF MARS 2020!

Dans le cadre des élections municipales de 2020, Vivons notre Ville présente un projet municipal aux habitants pour le mandat 2020-2026 à venir.

Un travail de fond mené depuis 6 ans :

  • 3 élus au conseil municipal d’Ambérieu. A ce jour : Rémi CHRISTIN, Marie CALENDRE, Joël GUERRY.
  • 118 groupes et sessions de travail pour penser Ambérieu, aujourd’hui et demain, mais aussi des moments conviviaux,
  • 45 réunions de préparation du conseil municipal,
  • 56 commissions municipales,
  • Plus de 140 interventions au conseil municipal d’Ambérieu
  • 1 consultation citoyenne de 14 mois toujours en cours
  • Le partage de valeurs humanistes, laïques et républicaines permettant à l’ensemble des membres de s’impliquer dans la vie de la cité,
  • Une envie déterminée de faire vivre notre ville,
  • Une équipe unie, dynamique et pétillante pleine de projets !

Une consultation citoyenne inédite lancée il y a 1 an

Pour vivre pleinement notre ville, pour travailler sur les dossiers avec précision, pour émettre des conseils et propositions, il faut avant tout comprendre la ville et surtout ses habitants : leurs ressentis, leurs avis, leurs conseils, leurs préférences, leurs doutes, leurs craintes, leurs habitudes, leurs souhaits… Comprendre ce que chacun vit au quotidien !

Tous ces facteurs nous ont naturellement conduits vers le projet d’une consultation citoyenne pour récolter ces impressions d’habitants.

La consultation citoyenne de Vivons notre Ville, fut effective du 5 janvier au 30 avril 2019 sous la forme d’un questionnaire en ligne interactif disponible via le site internet de Vivons notre Ville et ses réseaux sociaux (ou au format papier sur simple demande).

Le questionnaire comportait 10 sections thématiques :

  • Ambérieu et vous
  • Les grands projets
  • Finance/gestion/économie
  • Urbanisme et logements
  • Transports et déplacements
  • Scolarité et jeunesse
  • Culture et festivités
  • Sports et loisirs
  • Santé et solidarité
  • Environnement et développement durable
  • Information et implication des habitants

1 892 pages de réponses, d’avis, de ressentis et de suggestions ont été recueillies.

Une volonté de faire

C’est l’intérêt général qui porte notre action et qui dicte aujourd’hui chacun de nos actes, chacune de nos réunions de travail, chacune de nos questions en commissions municipales, chacune de nos interventions au conseil municipal, chacune de nos discussions avec les ambarroises et les ambarrois, chacune de nos présence sur les événements : c’est l’engagement de Vivons notre Ville !

Proximité, consultation, co-construction avec les habitants sont des conditions incontournables pour que les ambarrois aient à nouveau pleinement confiance en ceux qui les représentent. Donnons la véritable parole aux ambarrois, écoutons, échangeons, débattons, œuvrons ensemble pour notre ville : c’est l’engagement de Vivons notre Ville !

Le rôle d’une municipalité et de son maire est aussi de présenter un projet de ville durable, de mettre en œuvre une organisation efficace via des feuilles de route, des plans pluriannuels d’investissements, des méthodes de travail adaptées et ancrées dans notre temps ! Redonnons du sens à la gouvernance de notre ville : c’est l’engagement de Vivons notre Ville !

Ambérieu doit se doter d’une nouvelle équipe : Vivons notre Ville s’engage.

Ambarroises, ambarrois, l’avenir de notre ville se décide maintenant, avec vous. Plus que jamais il faut que chacun puisse Vivre notre Ville et Vivre Ambérieu 

Un projet de territoire 

Depuis plusieurs années déjà, Vivons notre Ville constate que les partis politiques traditionnels ne sont plus les seules et uniques structures appropriées pour répondre aux aspirations de la population au plan local. Il ne s’agit pas de prétendre que les partis n’ont aucune pertinence. Ils ont évidemment un rôle à jouer dans la vie démocratique. Toutefois, ils ne doivent pas être l’alpha et l’oméga à l’échelon local.

Pour mener à bien des projets locaux, ce qui compte c’est la connaissance du terrain, les compétences techniques et la volonté d’engagement. C’est pour cela que Vivons Notre Ville réunit des personnes venant d’horizons différents : de la société civile, du secteur associatif, du monde syndical, des partis politiques…

Un positionnement cohérent en lien avec nos 5 ans et demi dans l’opposition

Nous revendiquons des valeurs de gauche et écologiques où l’habitant est au centre des préoccupations.

Nous voulons un changement de mode de gouvernance pour la Ville. La gestion communale doit s’ouvrir à plus de démocratie participative et davantage de concertation. Pour relever les différents défis des années à venir, nous misons sur l’intelligence collective. Il faut aller vers plus d’écoute et surtout apporter du souffle à la gestion communale. Le bon sens et la bonne gestion ne s’opposent pas à l’innovation et à l’audace. Il faut utiliser des outils modernes et aller chercher des ressources nouvelles.

5 axes pour Vivre notre Ville

Vivons notre Ville présente son projet en 5 axes programmatiques pour faire avancer la ville d’Ambérieu et la rendre plus agréable à vivre :

  • Une ville durable qui préserve notre cadre de vie
  • Une ville citoyenne qui engage les habitants
  • Une ville solidaire qui protège les générations
  • Une ville pratique qui facilite notre quotidien
  • Une ville redynamisée qui valorise notre territoire

AMBERIEU, LA VILLE DURABLE

Des décisions fortes dès le début de mandat :

  • Mettre en place une délégation de maire adjoint dédié à la ville durable et à l’environnement.
  • Lancer et adopter un PEDD (Plan Environnement et Développement Durable) avec des engagements pour préserver l’environnement de la ville et sa biodiversité, le bien-être des habitants et œuvrer pour un développement durable. Déclinaison en objectifs puis en actions pour mise en œuvre transversale au sein des différentes politiques menées, suivies par des indicateurs d’évaluation.
  • Engager la commune dans le programme Cit’ergie, qui accompagne et labellise les collectivités mettant en œuvre une politique climat-air-énergie ambitieuse.
  • Lancer un programme de revégétalisation de la ville pour la rendre plus agréable et la préserver de la chaleur.

Un environnement préservé :

  • Maintenir et créer si besoin des espaces de verdure, d’oxygénation et de vie dans chaque quartier.
  • Faire de notre environnement vert un atout en préservant les coteaux et la forêt.
  • Préserver la ressource en eau grâce à un plan de réduction des pertes, de maîtrise de la consommation et à une bonne protection des captages.
  • Poursuivre le travail en lien avec la FNE (France Nature Environnement) pour des actions de valorisation, recensement et animation sur la biodiversité…
  • Inclure des critères environnementaux dans les commandes publiques.
  • Poursuivre le travail initié par le service des espaces verts dans la démarche 0% phyto et l’étendre aux gestionnaires présents au sein de la ville (SNCF, bailleurs sociaux…)
  • Végétaliser les cours de récréation des écoles maternelles et primaires.

Un cadre de vie agréable :

  • Engager un plan d’embellissement de la ville
  • Créer des espaces « La nature en ville » conviviaux et solidaires : bacs à légumes et aromatiques citoyens etc
  • Créer des îlots de fraîcheur par la création de canopées urbaines.
  • Etablir un plan « Propreté » de la ville et sensibiliser, en lien avec la Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain.
  • Inciter la Communauté de Communes à délivrer un bac jaune par ménage plutôt que des sacs.
  • Limiter la place de la publicité dans l’espace public

Un urbanisme réfléchi et structuré :

  • Défendre un urbanisme maîtrisé afin d’éviter les constructions démesurées et anarchiques. Si besoin, prendre des mesures de modification du nouveau PLU.
  • Intervenir sur la mise en œuvre de critères verts et architecturaux pour les nouveaux programmes de construction (espace vert, maintien de coulées vertes, cohérence architecturale, gestion des eaux pluviales à la parcelle…)
  • Intégrer dans les projets d’aménagement des espaces pour des jardins partagés.
  • Lancer un grand programme d’amélioration énergétique des bâtiments communaux avec un objectif de réduction d’au moins 50% de leur consommation.
  • Développer la production d’énergies renouvelables sur les bâtiments communaux et le territoire communal.
  • Optimiser l’éclairage public (rénovation, sobriété, réduction nocturne).
  • Etudier la mise en place de réseaux de chaleur en valorisant notre ressource forestière.
  • Préparer l’avenir en maintenant des réserves foncières afin de positionner des équipements publics structurants.

Un maillage de transport :

  • Envisager la gratuité totale du réseau de transport TAM et optimiser les fréquences.
  • Etudier la faisabilité avec le transporteur de déployer la flotte totale de bus TAM en véhicules électriques, hybrides ou gaz (hydrogène, biogaz)
  • Identifier et matérialiser des pistes cyclables urbaines via un programme pluriannuel d’investissements.
  • Développer les attaches-vélos urbains.
  • Permettre l’installation de bornes électriques de rechargement sur les parkings multimodaux de la ville alimentés pour tout ou partie par des panneaux solaires.
  • Favoriser les initiatives d’auto-partage.

Un écosystème citoyen et solidaire :

  • Mettre en œuvre des circuits courts et locaux pour les cantines des écoles municipales en lien avec la future zone maraîchère des Sellières et des exploitations agricoles environnantes de préférence en agriculture biologique : engager un projet alimentaire territorial avec aide de l’Etat.
  • Travailler avec les services municipaux à une réduction des déchets notamment dans les cantines.
  • Installer de nouvelles poubelles publiques dans toute la ville, avec deux compartiments : déchets classiques et déchets recyclables + cendriers
  • Favoriser et soutenir les initiatives d’économie sociale et solidaire : L’Accorderie, La Recyclerie, 0 déchet, Chez Axel, Repair’café, AMAP…
  • Mettre en relation les initiatives, démarches et acteurs pour une ville durable.
  • S’inscrire dans un label ou une démarche de ville éco-responsable.

Vivons notre Ville s’engage aussi sur des propositions du Pacte pour la Transition, puisque l’équipe en est signatrice, fléchant 30 engagements à différents niveaux d’implication.

#01. Se doter d’une politique ambitieuse d’achats publics responsables (incluant des dispositions sociales, environnementales et locales). 
#02. Financer les projets de la commune prioritairement par des prêts issus de sources de financements éthiques.
#03. Mener une politique de sobriété, d’efficacité énergétique et d’alimentation à 100% en énergie renouvelable et locale des bâtiments, véhicules communaux et éclairage public.
#05. Appuyer la structuration de filières paysannes, bio et locales, rémunératrices pour les agriculteurs et agricultrices.
#06. Préserver et mobiliser le foncier agricole et accompagner l’installation de nouveaux agriculteurs et agricultrices dans une logique paysanne.
#07. Proposer une alimentation biologique, moins carnée, locale et équitable dans la restauration collective.
#08. Préserver et développer les trames vertes (couvert végétal), bleues (cycles de l’eau), brunes (sol) et noires (éclairage) pour redonner sa place au vivant sur le territoire.
#09. Mettre fin au développement de grandes surfaces commerciales sur le territoire.
#10. Protéger la ressource en eau, en assurer une meilleure qualité et un accès garanti à toutes et tous, en la considérant comme un bien commun.
#11. Mettre en œuvre une démarche territoire à énergie positive ou plan climat citoyenne ambitieuse, en réduisant au maximum les consommations d’énergie et en développant la production et la consommation d’énergie renouvelable notamment citoyenne.
#12. Soutenir les rénovations à haute efficacité énergétique en accompagnant en particulier les ménages en situation de précarité énergétique.
#13. Contribuer à la fin des projets et infrastructures qui augmentent les émissions de gaz à effet de serre et font reculer la biodiversité.
#14. Renforcer l’offre, l’accès et l’attractivité de transports en commun sur le territoire.
#15. Donner la priorité aux mobilités actives (marche, vélo) dans l’espace public.
#16. Limiter la place des véhicules les plus polluants et des voitures individuelles en ville.
#17. Développer une logistique urbaine du transport des marchandises adaptée aux caractéristiques de la commune.
#18. Impulser et financer une démarche collective de prévention, réemploi, valorisation des déchets en régie ou avec des acteurs de l’économie sociale et solidaire.
#18. Impulser et financer une démarche collective de prévention, réemploi, valorisation des déchets en régie ou avec des acteurs de l’économie sociale et solidaire.
#19. Mettre en place une tarification incitative à la réduction et au tri des déchets pour tous les acteurs de la commune.
#20. Développer les habitats participatifs et des écolieux accessibles à toutes et à tous en favorisant l’émergence de nouveaux projets, en sensibilisant à l’habitat participatif, et en soutenant les projets actuels.
#21. Assurer l’accueil, l’accompagnement et la réinsertion des personnes en difficulté.
#22. Limiter la place de la publicité dans l’espace public.
#23. Assurer un accès et un aménagement de l’espace public non discriminant, assurant l’usage de tous et toutes, y compris des personnes les plus vulnérables.
#24. Garantir l’accès à un logement abordable et décent pour toutes et tous.
#25. Proposer gratuitement des lieux d’accompagnement au numérique avec une assistance humaine à destination de toutes et tous.
#26. Créer des dispositifs publics de premier accueil, à dimension humaine et en lien avec les acteurs associatifs, où pourraient se rendre librement les personnes étrangères à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut.
#27. Favoriser l’inclusion des personnes les plus éloignées du monde du travail avec une politique locale de l’emploi tournée vers la transition écologique du territoire et à dimension sociale.
#28. Mettre en place et renforcer les dispositifs de participation, d’initiative citoyenne, de co-construction de la commune et de ses groupements.
#29. Créer une commission extra-municipale du temps long pour représenter les intérêts de la nature et des générations futures, et s’assurer de l’adéquation des grands projets des communes et de leurs groupements avec les enjeux écologiques, sociaux, climatiques de moyen et long terme.
#30. Co-construire avec tous les acteurs concernés une politique associative locale volontariste (pour soutenir le dynamisme et la vitalité économique des initiatives associatives et citoyennes du territoire, garantir leur accessibilité à la plus grande partie de la population, reconnaître et protéger leur rôle critique et délibératif).
#31. Mettre à disposition des initiatives associatives et citoyennes du territoire, les espaces et ressources pour favoriser leur collaboration, le lien social et le développement de tiers-lieux (espaces d’expérimentation, de partage, de co-gouvernance, etc.) largement ouverts à l’ensemble des habitant·es. 

AMBERIEU, LA VILLE PRATIQUE

Des décisions fortes dès le début de mandat :

  • Revoir le dispositif du TAM : fréquences, horaires, une liaison express basée sur les horaires de train pendulaires le matin et le soir.
  • Défendre à la Communauté de Communes la prise de compétence Transport et favoriser l’émergence de solutions de transports vers le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain et vers les communes environnantes d’Ambérieu.
  • Définir un plan pluriannuel d’investissements de rénovation des voiries sur 10 ans, avec un programme prioritaire de mandat sur 5 ans.

Des mobilités revues et facilitées :

  • Ajuster le plan de circulation en concertation avec les habitants des quartiers.
  • S’engager pour la mise en œuvre de parkings relais aux extérieurs de la ville avec liaison TAM express.
  • Connecter les modes de déplacement.
  • Renforcer le transport à la demande.
  • Relancer le service de « Pédibus » pour les trajets école.
  • Poursuivre le traitement et l’embellissement des entrées de ville.
  • Poursuivre le projet de Rocade des Carrés Tiret/Sous la Chaume.
  • Co-construire avec les habitants une politique de stationnement adaptée à la ville.
  • Renforcer la signalétique globale au sein de la ville.
  • Hippomobiles

Des infrastructures publiques adaptées :

  • Anticiper et adapter les besoins en termes de groupes et restaurants scolaires au vu de la croissance de la population.
  • Permettre l’accès aux services publics pour tous.
  • Accélérer l’accessibilité de la ville aux personnes en situation d’handicap dans les lieux, bâtiments publics ainsi que dans les activités proposées par la ville.
  • Veiller au maintien de pôles de santé dans la ville et accompagner l’évolution des services de santé.

Une tranquillité publique assurée :

  • Prendre des décisions pour la sécurité routière sur les axes structurants de circulation.
  • Créer des zones prioritaires aux piétons en centre-ville et dans les quartiers.
  • Traiter les problèmes de vitesse sur des zones identifiées.
  • Mettre en place un « plan sécurité et tranquillité publique» de proximité en lien avec les forces de sécurité, de médiation et le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de la Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain.
  • Recentrer le rôle des policiers municipaux sur des actions de proximité, de surveillance et de rondes.
  • Finaliser le renouvellement en cours et déjà acté des caméras de surveillance des lieux et bâtiments municipaux.

Une ville innovante et pratique au quotidien :

  • Mettre en place un numéro vert gratuit pour les habitants consistant à recevoir tout signalement d’anomalie intéressant le domaine public, connecté aux services techniques municipaux, avec engagement de résolution.
  • Soutenir et fédérer les initiatives technologiques et collaboratives: LAB01, Chez Accel, Maison de projets…
  • S’assurer de la finalisation du déploiement de la fibre optique et agir pour supprimer les zones blanches.
  • Créer un spot Wifi en gare et en centre-ville.
  • Lancer la ville sur les réseaux numériques : page Facebook, compte Instagram : lieux d’informations.
  • Lancer l’application mobile de la ville « Vivons Ambérieu » avec informations en temps réel : travaux, circulation, agenda, événements, météo…
  • Réaliser un parcours touristique au sein de la ville avec dispositif interactif.

AMBERIEU, LA VILLE SOLIDAIRE POUR TOUS

Des décisions fortes dès le début de mandat :

  • Mettre en place un comité de pilotage sur la jeunesse rassemblant tous les acteurs concernés avant l’été 2020 + Phase de concertation de septembre à décembre 2020, mise en place d’ateliers de travail ouverts aux citoyens et aux jeunes ; rédaction d’un Projet Local Jeunesse d’ici mars 2021.
  • Renforcer la solidarité et le vivre ensemble au sein de notre ville.

Une ville accueillante et novatrice pour les enfants :

  • S’engager dans une démarche « Ville des enfants ».
  • Préparer une ville adaptée aux enfants.
  • Mettre en place et optimiser le nouveau Projet Educatif Local, construire un parcours éducatif de qualité de la petite enfance jusqu’à l’adolescence, avant, pendant et après l’école.
  • Prendre en charge l’équipement nécessaire au fonctionnement des écoles.
  • Permettre le développement des pédagogies alternatives : proposer aux enseignants volontaires une formation à celles-ci (méthode Frenet, Montéssori, Alvarez) et s’engager à fournir en matériel les classes des enseignants engagés dans la démarche.
  • Mettre la nature au centre du développement et de l’apprentissage de l’enfant (classe nature, jeux de plein air, ferme pédagogique…)
  • Créer un conseil des enfants pour les écoles primaires.
  • Etre moteur pour favoriser le dialogue entre tous les acteurs scolarité.
  • Anticiper les besoins d’équipements publics selon la croissance et l’évolution de la population.

Une politique jeunesse assumée et ancrée :

  • Ecrire et mettre en place une politique jeunesse 12-26 ans et relancer un service jeunesse associé.
  • Permettre la création et la coordination d’activités, la mise en relation des acteurs territoriaux.
  • Créer un point d’accueil jeunesse au sein du service jeunesse à l’Espace 1500.
  • Lancer un portail d’informations numérique consacré à la jeunesse.
  • Soutenir les initiatives en créant « L’atelier », pépinière de talents, pour l’information, la création et l’accompagnement aux projets.
  • Permettre l’émergence de lieux d’échanges, de rencontres, de jeux…
  • Accompagner ou piloter des événements jeunesse annuels.
  • Inciter les jeunes à s’impliquer dans la vie de la commune.
  • Promouvoir la culture, les arts, le sport, les engagements associatifs, le bénévolat.
  • Poursuivre la mise en place de chantiers citoyens jeunes en lien avec UniCité.
  • Aider à la formation au BAFA.
  • Evoquer l’histoire de la ville dans les écoles.
  • Favoriser la mise en place de « référents jeunes » par quartier assurant ainsi un relais d’information montante et descendante, de médiation, et de force de proposition.
  • Soutenir la nomination d’éco-délégués dans les établissements scolaires du collège au lycée.
  • Soutenir les initiatives d’accompagnement des jeunes en difficultés sociales, décrochages…
  • Protéger notre jeunesse via des actions de sensibilisation, d’accompagnement.

Un esprit solidaire pour les plus fragiles :

  • Veiller que l’habitat soit adapté à la composition du foyer.
  • Créer une structure d’écoute au sein de l’Agora.
  • Se mettre en relation avec les acteurs sociaux pour accompagner et protéger.
  • Soutenir l’action des associations de solidarité.
  • Favoriser l’entraide via les associations collaboratives.
  • Soutenir et permettre l’émergence d’initiatives nouvelles : réfrigérateur solidaire, vide dressing…
  • Créer au sein du service Solidarité et social de la ville un numéro vert pour signaler les personnes en difficulté ou en souffrance.
  • Développer des logements d’accueil d’urgence (femmes ou hommes battus, personnes en grande précarité…)
  • Recenser les situations de précarité énergétiques et fédérer les différents acteurs pour décider des programmes de rénovation des passoires énergétiques.
  • Permettre l’intégration des personnes en situation de handicap à la vie sociale, culturelle, sportive en instaurant la gratuité de l’aidant bénévole.

Une protection pour les séniors :

  • Encourager les structures pour maintien à domicile.
  • Renforcer le dispositif « La ville amie des aînés » et la mise en accessibilité de la ville.
  • Soutenir les actions fondamentales du CCAS et permettre son fonctionnement.
  • Favoriser les structures, rencontres et événements intergénérationnels.
  • Favoriser, en lien avec les structures, des actions envers les accompagnants : lieux agréables,  ateliers d’accompagnement…

AMBERIEU, LA VILLE REDYNAMISEE

Des décisions fortes dès le début de mandat :

  • Mettre en place un comité de pilotage sur la culture, le patrimoine et le tourisme rassemblant tous les acteurs concernés avant l’été 2020 + Phase de concertation de septembre à décembre 2020, ateliers de travail ouverts aux citoyens.
  • Lancer un plan spécifique pour la redynamisation du centre-ville, avec les acteurs concernés.
  • Préparer la « saison culturelle » 2020-2021.
  • Discuter avec la Communauté de Communes pour soutien au rayonnement territorial de la ville d’Ambérieu.

Une nouvelle politique culturelle :

  • Rédaction d’une politique culturelle pour mars 2021 avec tous les acteurs concernés.
  • Nommer l’Espace 1500 comme centre culturel : point d’ancrage.
  • Créer un fonctionnement en « Saison culturelle »: cycle de spectacles répartis dans l’année (basé à l’Espace 1500, création d’une billetterie, communication dédiée).
  • Accompagner les projets et les talents.
  • Promouvoir les différents arts.
  • Se laisser la possibilité d’accompagner et/ou de piloter des événements culturels annuels.
  • Augmenter les horaires d’ouverture Médiathèque

Un tissu associatif essentiel :

  • Soutenir et valoriser les associations : subventions, lieux d’affichages publics, soutien dans certaines démarches administratives.
  • Créer en amont de la réunion de présentation des subventions un rendez-vous annuel du milieu associatif : COPIL inter-associations pour avancer ensemble.
  • Créer la « soirée annuelle des bénévoles » à l’Espace 1500 pour remercier l’action de tous les bénévoles qui œuvrent au sein des associations.
  • Editer un guide spécifique de la vie associative d’Ambérieu.
  • Accompagner les associations dans leur démarche éco-responsable en soutenant financièrement l’achat de vaisselles, gobelets durables…

L’affirmation sportive, une évidence :

  • Soutenir les clubs et associations.
  • Favoriser la pratique du sport dès le plus jeune âge.
  • Entretenir et mener les travaux pluriannuels nécessaires sur les équipements publics sportifs.
  • Renforcer le Parc des sports dans sa vocation.
  • Refaire naitre la « soirée annuelle des sportifs » à l’Espace 1500 pour récompenser les clubs, équipes, sportifs, professionnels et amateurs.

Des événements pour vivre notre ville :

  • Piloter et initier, en lien avec des artistes, des expositions et parcours extérieurs éphémères.
  • Soutenir et accompagner les festivals existants : Coup de Cœur d’Avignon, Sous les Etoiles la place…
  • Créer un événement musical annuel de référence.
  • Créer une biennale thématique en lien avec notre ville.
  • Favoriser l’accueil d’événements sportifs d’envergure : Tour de l’Ain, Critérium…
  • Mettre en œuvre des animations de fêtes de fin d’année totalement revues.

Un patrimoine préservé :

  • Préserver et valoriser le patrimoine historique, industriel ferroviaire et aéronautique.
  • Poursuivre les travaux en cours de rénovation du Château des Allymes.
  • Préserver les hameaux et quartiers de caractères de notre ville : Les Allymes, Brey de Vent, Vareilles, St-Germain. Cœur de ville.
  • Créer un guide patrimonial des sites ambarrois.

Des entreprises soutenues et valorisées :

  • Fédérer les acteurs économiques et favoriser l’accueil des entreprises.
  • Poursuivre le développement économique de la ville.
  • Valoriser, mettre en avant les entreprises locales : visite trimestrielle d’une délégation municipale.
  • Soutenir les commerçants et entrepreneurs qui œuvrent pour le dynamisme de notre ville.
  • Promouvoir l’attractivité de nos commerces dans tous les quartiers.
  • Créer des événements semestriels en lien avec la CCPA.
  • Stimuler l’économie locale, sociale et solidaire.

Un centre-ville à redynamiser :

  • Aménager les espaces : signalétique, mobiliers et aménagements urbains, espaces de convivialité éphémères…
  • Favoriser l’implantation de restaurants, lieux de rencontre, terrasses…
  • Saisir quand c’est possible les opportunités de locaux disponibles et veiller à la diversité des commerces.
  • Poser des Vitrophanes sur locaux vacants/Magasins éphémères.
  • Elaborer une communication spécifique dédiée pour promouvoir le centre-ville et favoriser l’implantation de boutiques : marketing territorial.
  • Impulser des animations avec Ambérieu Vitrines, programme d’animations saisonnier, programmation de Noël spécifique et dynamique.

AMBERIEU, LA VILLE CITOYENNE

Des décisions fortes dès le début de mandat :

  • Créer une délégation de maire-adjoint « Vie des quartiers et démocratie participative ».
  • Remettre en place des assemblées de quartiers avec des citoyens référents par quartier pour l’été 2020.
  • Programmer des réunions par quartier entre citoyens et municipalité dès l’automne 2020.
  • Dénommer l’Hôtel de Ville comme « Maison du citoyen ».

Une gouvernance participative avec les habitants :

  • Instaurer une part de budget participatif dans le budget 2021: appel à projet, présentation publique des projets, votes des habitants.
  • Instaurer un dispositif d’implication des habitants : assemblées de quartiers, réunions de quartiers, réunions de rue, ateliers de travail thématiques pour co-construire ensemble, diagnostics en marchant, 1 élu référent par quartier…
  • Créer une instance citoyenne consultative réunissant des habitants et des acteurs de la ville.
  • Se donner la possibilité de consulter la population de la ville ou des quartiers via des consultations ou votes citoyens sur un projet déterminé.
  • Présenter les grands projets en réunion publique dès les premières esquisses.

Une identité locale incarnée :

  • Travailler sur le sentiment d’appartenance : un projet de ville pour les habitants.
  • Agir pour qu’Ambérieu soit une ville inspirante et inspirée.
  • Faire rayonner la ville autour de l’autobiographie, du Château des Allymes et du Musée du Cheminot : ancrage de l’histoire de la ville.
  • Valoriser les talents et les initiatives qui font notre ville.
  • Créer le parcours « Ambérieu citoyens » pour tous les élèves qui habitent à Ambérieu : un dispositif pédagogique de citoyenneté.
  • Lancer le dispositif « Ambérieu bénévole » : une plateforme numérique pour donner du temps pour la collectivité.

Une communication assumée :

  • Définir une stratégie de communication efficace de la ville.
  • Proposer un véritable magazine municipal qui rendra compte des actions menées et de l’actualité de la ville avec parution semestrielle.
  • Renforcer la présence numérique de la ville d’Ambérieu : site internet ajusté et lancement sur les réseaux sociaux.
  • Retransmettre le conseil municipal sur les réseaux numériques de la ville

Une gestion audacieuse :

  • S’engager dans une gestion rigoureuse mais ambitieuse.
  • S’engager à communiquer des orientations budgétaires détaillées et projectives.
  • S’engager à présenter un budget expliqué et transparent.
  • S’engager dans une charte de bonne conduite des élus.
  • S’engager dans une maîtrise des impôts fonciers.

Un travail des élus placé sous la « gestion de projets » :

  • Des élus de terrain et de proximité qui seront au contact des habitants.
  • Un rôle pédagogique de la part des élus.
  • Rédiger des feuilles de routes par maire-adjoint.
  • Suivre et accompagner chaque élu de l’exécutif dans sa fonction et ses missions.
  • Formation à la gestion de projet pour les élus qui en auront besoin.
  • Formation à la gestion des données.
  • Organiser un séminaire bi-annuel de la majorité pour établir et suivre les grandes orientations : un fin août et un fin janvier.

LA VILLE DURABLE

LA VILLE SOLIDAIRE POUR TOUS

Une jeunesse assumée et ancrée

LA VILLE CITOYENNE

Une identité locale renforcée

Une communication assumée

Une gouvernance participative avec les habitants

DOSSIERS THEMATIQUES DES DERNIERES ANNEES :

URBANISME

Pétition Espace vert Tiret – Henri Dunant [PDF]

STATIONNEMENT/PARKING/TRANSPORT

Vitesse excessive [PDF]

Non aux parkings payants [PDF]

SOCIAL/HUMAIN

Social et solidarité [PDF]

Augmentation de la précarité [PDF]

BUDGET

Plans Pluriannuels d’Investissement [PDF]

PATRIMOINE

Le patrimoine ambarrois [PDF]

TERRITOIRE INNOVANT

Fab Lab 01 [PDF]

COMMUNAUTE DE COMMUNES

Projet de fusion – Com Com [PDF]

Contactez-nous
Accédez au formulaire
Actualités
Crise sanitaire Covid-19

Dans ce contexte complexe et inédit de crise sanitaire, prenez soin de vous, respectez les gestes barrières et restez chez vous.  Pensée à tout le personnel soignant. Nous pensons aussi à tout ceux qui assurent un plan de continuité, aux entreprises, commerçants, associations, parents etc Plus d’informations locales ici : https://ville-amberieuenbugey.fr/ Nous sommes certains que cette […]

Lire la suite > Voir toutes les actus
Partagez cet article
Partager sur Twitter Partager sur Facebook